mars 2

Mitoyenneté – Relations de voisinage – l’acquisition et la cession de mitoyenneté – Quoi de neuf ?

Cette contribution traite la question relative aux mécanismes légaux d’acquisition et de cession de la mitoyenneté. L’acquisition originaire forcée Ce mécanisme est visé par l’article 3.106 du Livre 3 du nouveau Code civil lequel stipule que : « Entre deux parcelles dont une au moins est bâtie, chaque propriétaire peut exiger du propriétaire de la.

février 18

Une absence ou insuffisance de publicité entourant une enquête publique peut justifier l’annulation (et la suspension) d’un permis d’urbanisme.

Dans le cadre d’un dossier récemment traité par nos soins, une commune bruxelloise avait sollicité un permis d’urbanisme pour l’aménagement d’une infrastructure publique de grande envergure. Cette demande était soumise à enquête publique. Toutefois, aucune réclamation n’a été déposée dans le cadre de celle-ci. Par voie de conséquence, les riverains n’ont appris l’existence du projet.

décembre 9

Point sur le loyer abusif, le loyer de référence et la Commission paritaire locative

En application de l’ordonnance bruxelloise du 28 octobre 2021 visant à instaurer une commission paritaire locative et à lutter contre les loyers abusifs (M.B., le 22 novembre 2021), les baux d’habitation, au sens du Code bruxellois de Logement, devront contenir le loyer de référence du bien immeuble loué ou l’intervalle de loyers autour du loyer.

novembre 9

LES TROUBLES ANORMAUX DE VOISINAGE

Les troubles de voisinage sont consacrés dans le Livre 3 du Code civil. Toute activité ou toute abstention humaine exercée sur un fonds ou depuis un immeuble peut engendrer des incommodités envers le voisinage : l’utilisation d’un instrument de musique, le chant matinal d’un coq, le bruit émis par une débroussailleuse, la sollicitation du passage.

octobre 22

RECOURS AU CONSEIL D’ETAT CONTRE UN PERMIS D’URBANISME : FOCUS SUR LE POINT DE DEPART DU DELAI DE 60 JOURS

A l’occasion d’un arrêt récent, le Conseil d’Etat a rappelé quand commence à courir le délai de 60 jours pour introduire un recours en annulation contre un permis d’urbanisme. Tout d’abord, le Conseil d’Etat rappelle que l’article 4, §1er, alinéa 3, de l’arrêté du Régent du 23 août 1948 déterminant la procédure devant la section.